Etre féminine comme Audrey Hepburn

Mes chères dames & demoiselles,

Ces dernières semaines ont été l’occasion pour moi de visionner différents films où la talentueuse Audrey Hepburn y tient le rôle principal. J’ai particulièrement aimé Funny face (Drôle de frimousse) non seulement car on voit son personnage rayonner dans la féminité et l’élégance mais aussi car ce film comporte de nombreuses scènes très esthétiques (j’ai adoré les deux scènes dans le jardin près de l’église !) et de sublimes robes ! War and peace (Guerre et paix) est également un très beau film.

J’en ai profité pour observer de plus près ce qui rendait des femmes comme Audrey Hepburn ou Grace Kelly aussi gracieuses et féminines. Voici donc certains points que j’ai retenus.

La posture

La plupart du temps Audrey se tient bien droite et démontre un élégant port de tête. Il ne s’agit toutefois pas d’être verticale et raide comme un robot, sans naturel. Plutôt que de vous répéter intérieurement d’être toujours droite, cherchez toujours à vous grandir, quelle que soit votre position.

La gestuelle

J’ai remarqué que même dans les mouvements rapides, la brusquerie était systématiquement absente. Audrey se meut de façon plutôt lente, en tout cas par rapport aux femmes d’aujourd’hui. Elle n’adopte jamais une gestuelle typiquement masculine, dont on peut dire qu’elle est plus sèche, sans rondeur, plus imposante que son équivalent féminin.

Autre point qui me semble assez important, les mains sont mues de façon délicate, parfois presque comme si elle était en train de danser. Il faut d’ailleurs savoir qu’Audrey était une danseuse classique avant de devenir actrice, ce qui ne peut qu’aider lorsqu’il s’agit d’avoir un bon maintien et une gestuelle gracieuse.

La démarche

Audrey ne se presse généralement pas pour marcher, ralentissez donc la cadence ainsi que l’amplitude des vos pas et prenez soin de marcher les épaules en arrière et basses et la tête haute (sans excès et avec naturel). Même lorsque la marche devient plus rapide, les pas restent plutôt petits.

La façon de parler

Là aussi, la lenteur (par rapport au rythme actuel) est gage d’élégance. Bien sûr certaines phrases sont prononcées plus vite que d’autres. Mais de façon générale, les silences sont plus nombreux, le rythme plus doux et la prononciation assez accentuée. Il y a même un aspect de l’élocution que je qualifierais de chantant. En effet, certaines syllabes sont prononcées presque comme si elle les chantait.

J’ai d’ailleurs visionné certains entretiens qu’elle a donnés en français pour pouvoir m’inspirer de sa belle façon de parler.

Les robes & les jupes

Quoi de plus féminin et élégant qu’une robe ou une jupe ? Audrey est tout de suite plus féminine lorsqu’elle porte une robe et il en est de même pour n’importe quelle femme. Ce type de vêtement, typiquement féminin, permet en outre de se comporter et de se mouvoir de façon plus féminine sans forcément s’en rendre compte. Ne sous-estimons jamais le pouvoir des vêtements.

Les manières

Les personnages qu’incarne Audrey n’ont pas toujours des manières impeccables, toutefois, dans la plupart de ses rôles et la majorité du temps, elle fait preuve d’excellentes manières. Par exemple, elle ne coupe pas la parole et écoute attentivement ses interlocuteurs. Elle respecte les autres. Ou encore, elle accepte élégamment les compliments.

J’imagine que je ne suis pas la seule à m’inspirer d’Audrey Hepburn alors dites-moi ce que vous aimez particulièrement chez elle, qu’il s’agisse véritablement d’elle ou d’un de ses rôles cinématographiques. De même, qu’ajouteriez-vous à cette liste ?

Bien à vous,

Bérengère

Mes résolutions & objectifs 2023

Mes chères dames et demoiselles,

Comme convenu avec vous sur mon compte Instagram, je vous faire part de la liste (non exhaustive) de mes résolutions et objectifs pour cette nouvelle année. J’espère que cet article pourra vous inspirer !

Apprendre

Après mon séminaire à l’Institut Villa Pierrefeu à l’automne dernier, ma soif d’apprendre a grandi. Petite flamme submergée par les vagues de ma vie professionnelle, elle se raviva donc sous les chaudes couleurs de l’automne dans les montagnes vaudoises.

Dans le petit chalet qui m’accueillait, j’ai alors rédigé une petite liste de différents apprentissages que je souhaitais débuter. Peut-être le sujet d’un nouvel article ? Dites-moi si ce thème vous intéresse.

Voyager

Avec mon fiancé, nous aimons particulièrement notre pays et avons décidé de commencer à le découvrir davantage cette année. Il ne s’agira donc pas de partir à l’étranger, hormis peut-être en Angleterre (je l’espère !).

Nous irons, aussi souvent que possible, visiter la Bourgogne (ce qui sera aisé dans la mesure où nous y déménagerons cet été), la Normandie (terre de ma famille maternelle) et le Val de Loire. J’ai hâte de découvrir leurs paysages, leurs coutumes, leur artisanat et leur histoire.

Etre plus féminine

Sans doute cela surprendra-t-il certaines d’entre vous mais il est des situations où j’ai du mal à exprimer ma féminité par peur du jugement des autres ou simplement car je n’ai pas envie d’entendre telle ou telle remarque. Il s’agit d’ailleurs d’un combat sur lequel je reviendrai. Trop de fois, tout du moins en France, sommes-nous jugées sottes et traiter comme telles à cause de l’expression de notre féminité, alors que cela est complètement faux !

Par ailleurs, la féminité est aussi un sujet tellement vaste (et pour moi, relativement récent) qu’il me reste plein de choses à découvrir pour la révéler de la façon la plus belle et la plus sainte possible.

Prendre le temps

Ce monde où tout va vite, où tout doit aller vite, a sérieusement besoin de ralentir. La rapidité, l’immédiateté nous enchaînent à nos caprices, à nos angoisses. La nature, elle, ne tolère pas la précipitation. Pour donner de beaux fruits et de jolies fleurs, elle prend le temps qu’il lui faut. Ni plus, ni moins. Elle nous enseigne la patience, la contemplation et l’appréciation du processus (autrement dit, se rendre compte de la valeur de chaque moment présent et savourer l’anticipation du prochain). Faire les choses à la va vite est donc non seulement stressant et désagréable mais en plus donne toujours un résultat médiocre. On ne voit plus le temps passer, on ne profite plus de rien (ou tout du moins, pas suffisamment).

Prenons donc le temps d’être entièrement présentes et de faire correctement la moindre petite chose, qu’il s’agisse de faire son lit, de rédiger un message ou de faire une activité manuelle et créative.

A ce sujet, l’année passée ne m’a pas laissé beaucoup de temps (et je n’ai pas été suffisamment organisée il faut l’avouer) pour mes loisirs. Cela m’a néanmoins permis de comprendre l’importance d’avoir des temps dédiés au loisir et au divertissement (mesuré et utile) ainsi que la nécessité de planifier ce qu’on souhaite mener. Je vais donc essayer, chaque jour, de consacrer un moment à mes loisirs mais aussi à la lecture. J’ai pleinement compris cela l’année dernière : rien ne se passe si on ne planifie rien !

Je veux aussi prendre le temps de mieux préparer et fêter les différentes fêtes de l’année, notamment grâce à la cuisine liturgique. Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, je vous invite à consulter cet article.

Et bien sûr, je souhaite continuer mon chemin vers la féminité, l’élégance et le Ciel !

Limiter les écrans

Résolution très répandue puisque ces hypnotiseurs nous prennent tout de suite beaucoup de temps, sans que nous ne nous en rendions compte ! En outre, ils ne nous enrichissent que rarement et bien souvent, nous ne nous sentons pas mieux après les avoir utilisés (et gâché du temps qui aurait pu être infiniment plus utile s’il avait été dédié à une autre activité).

C’est pourquoi j’essaie de ne pas me laisser avoir par les réseaux sociaux et la trop grande consommation de vidéos, films et séries (et pourtant je n’ai pas de télévision !). Dans ce but, j’essaie de « conscientiser » leur utilisation. Je m’explique. Lorsque je vais sur Instagram, j’essaie toujours d’y aller avec un but précis et légitime et de m’y tenir. Par exemple, je vais y aller pour consulter les stories de mes comptes préférés. Je vais donc me concentrer sur ce but et sortir des stories du premier compte pour aller directement à celles du deuxième compte qui m’intéresse. D’ailleurs, regardez-vous aussi davantage les stories que les publications sur votre fil Instagram ? Pour YouTube, lorsque je cherchais une musique d’ambiance à écouter tout à l’heure, je ne me suis pas dispersée même si la plateforme m’a proposé une ou deux vidéos que je souhaiterais visionner. Toutefois, ce n’était pas le moment, je les ai donc enregistrées dans ma liste de lecture « A regarder plus tard ». Enfin, avant de regarder un contenu, j’essaie de me demander si celui-ci est vraiment utile et intéressant.

Mieux manger

Lors du séminaire à l’Institut Villa Pierrefeu (oui encore celui-ci !) j’ai vraiment pris goût à la très bonne cuisine en allant déjeuner plusieurs fois à l’hôtel Victoria à Glion. Pour des raisons de bien-être, je souhaite aussi manger de façon plus équilibrée.

Je vais donc apprendre à mieux cuisiner, pour le bonheur de mon fiancé, de mes invités et le mien ! 🙂 Avez-vous d’ailleurs des cours ou des livres de cuisine (plutôt traditionnelle) à me conseiller ?

Mieux m’exprimer

Cela fait déjà plusieurs années que je travaille sur mon langage, notamment oral. Je commence à avoir un niveau que je qualifierais de convenable. Il me reste donc beaucoup de progrès à faire, tant à l’oral qu’à l’écrit ! J’aimerais d’ailleurs essayer d’écrire de courtes histoires et de la poésie pour exercer ma créativité et afin de m’améliorer. Cela sera difficile pour moi mais sera somme toute une bonne leçon d’humilité et une occasion de combattre ce vilain perfectionnisme (je suis du genre à préférer ne rien faire plutôt que de produire quelque chose de moyen ou juste bien… ce qui explique aussi mon absence sur le blog l’année dernière).

Combattre mes défauts

Pour reprendre ce que je disais au paragraphe précédent, j’ai tendance à vouloir tout faire de façon parfaite ou bien ne rien faire du tout. Mais certaines choses n’ont pas besoin d’être parfaites, elles ont besoin, déjà d’exister et ensuite d’être bien effectuées.

Par ailleurs, j’ai tendance à penser à beaucoup de choses à la fois, ce qui fait que je finis par vite m’éparpiller et à faire plusieurs choses à la fois. Cela rejoint donc ma résolution de prendre le temps… de faire une chose à la fois ! (Petite astuce, ne mettez pas votre téléphone portable dans votre champ de vision si vous voulez être concentrées sur une tâche.)

Je vais également continuer à faire la différence entre les moments où je ne veux pas effectuer quelque chose par paresse ou au contraire, par surmenage. Je prends l’habitude de me poser simplement la question : « Est-ce de la paresse ou bien as-tu besoin de reporter cette tâche pour conserver / retrouver ton calme, ta bonne humeur ? » Puis : « Si tu reportes cette tâche, est-ce grave / embêtant ? Si non, quand l’effectueras-tu ? ».

Je continue aussi mon travail pour maintenir mon calme en toutes circonstances (j’ai déjà fait beaucoup de progrès héhé ! 🙂 ) ainsi que celui pour être davantage organisée et disciplinée.

Ecouter de la musique plus souvent

Pendant la rédaction de cet article, à la lueur d’une chandelle puisqu’il commence à faire sombre, j’écoute cette vidéo d’ambiance. J’ai une playlist dédiée à ce genre de vidéos, avec ou sans musique d’ailleurs. Je me suis rendue compte qu’une musique calme et joyeuse pouvait vraiment m’aider à être apaisée et joviale. Ayant fait de la danse classique pendant plusieurs années, il me plaît toujours de danser un peu sur une jolie musique au piano. J’ai parfois même mon petit chien Wookie pour partenaire de valse ahah !

J’ai aussi constaté, qu’en plus du jazz et du classique, d’autres genres de musique me plaisaient beaucoup, comme par exemple la musique lofi. Je vais donc consacrer un peu de temps à découvrir de nouveaux genres et à mieux connaître la musique classique.

Comme je vous le mentionnais en début d’article, il ne s’agit pas d’une liste exhaustive (elle serait trop longue et je souhaite garder certaines résolutions privées) mais j’ai l’espoir qu’elle aura pu vous inspirer. 🙂

Et vous, quels sont vos résolutions et objectifs pour cette nouvelle année ?

Bien à vous,

Bérengère

Bilan 2022 & souhaits pour 2023

Mes chères dames et demoiselles,

J’espère que vous avez passé un très bon Noël. Si tel n’est pas le cas, sachez que vous avez toute ma sympathie.

Je souhaiterais d’abord vous parler de quelques temps forts de 2022.

La première partie de l’année a vraiment été consacrée à un travail intense sur ma société, dans l’ombre. En outre, il a aussi fallu gérer certains imprévus sur la propriété que nous refaisons avec mon fiancé, toutefois de gros travaux ont été terminés. Et nous avons même découvert une pièce dont nous ne soupçonnions pas l’existence !

Dans le parc de la propriété durant l’automne.

Cet été, j’ai assuré ma toute première conférence autour de la bienséance et du maintien, en partenariat avec le Thé des Dames. Cela fut l’occasion de rencontrer certaines d’entre vous et la première fois que je pus palper les fruits du travail que je mène depuis maintenant trois ans à travers la création de ma société l’Académie des Bienséances (anciennement Art de vivre à la française). Toutes les places avaient été réservées et les retours furent excellents. J’ai désormais hâte d’accueillir mes premiers élèves en cours privé en personne !

J’ai également eu la chance de découvrir davantage ma région natale, la Bourgogne, durant l’été. J’ai eu plaisir à partager avec vous les belles images de ses musées, de ses châteaux, de ses églises, de ses jardins et de ses paysages.

Dans l’église de Saint Saulge.
L’endroit que je préfère dans la cathédrale de Nevers.
Quelque part dans la basilique de Vézelay.
Parc floral d’Apremont-sur-Allier.
Parc floral d’Apremont-sur-Allier. J’ai été fascinée par la beauté de cette fleur. Je n’ai jamais vu de telles couleurs, irisées, douces, brillantes dans la nature. La photographie ne lui rend pas complètement justice.
Parc floral d’Apremont-sur-Allier.
Parc floral d’Apremont-sur-Allier. J’aime énormément les hortensias !
Porte du Croux, Nevers.
En face la porte du Croux, Nevers. Le bâtiment à la porte et aux volets bleus était un très bon restaurant quand j’étais petite.
Musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers.
Musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers.
Musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers.
Musée de la faïence et des beaux-arts de Nevers. A l’ombre des rosiers…
Pont de Loire, Nevers. Nous étions avec mon fiancé sur un banc et avons discuté longuement. Le temps sembla ralentir. La paix nous gagnait. Et j’observais la beauté du paysage, le mouvement de la Loire et la vie des oiseaux.
Petit théâtre, Nevers. J’avais la chance de danser sur sa scène étant petite, lors des galas de danse classique qui avaient lieu chaque année !
La plus grande collection au monde d’images d’Epinal (lieu privé).
La plus grande collection au monde d’images d’Epinal (lieu privé).
Le musée du costume d’Avallon.
Le musée du costume d’Avallon.
Le musée du costume d’Avallon. Autrefois, on s’occupait de façon utile et pieuse…
Le musée du costume d’Avallon.
Le musée du costume d’Avallon.
Le musée du costume d’Avallon.
Dans le magnifique arboretum de Saint-Eloi. Il est tenu par un monsieur absolument passionnant et talentueux.
Nous y retournerons !
Un paysage magnifique et un moment de calme et de paix. (Même les tombes étaient plus belles avant !)
Au château de Bazoches.

A l’automne, la refonte de ma société s’est accélérée, un nouveau logo a été créé, les livrets numériques ont été retravaillés et nous avons fait une séance photo afin de pouvoir les illustrer.

Fin octobre, un de mes rêves s’est réalisé. Je suis allée me former à l’Institut Villa Pierrefeu pendant une semaine en Suisse. J’en ai également profité pour me promener dans la nature et découvrir la ville de Montreux. J’ai non seulement appris énormément de choses concernant l’art de recevoir et d’être reçu en Europe, qui étaient donc les thèmes de ce séminaire, mais j’ai aussi fait de très belles rencontres et découvert un excellent restaurant, celui de l’hôtel Victoria à Glion. Cette expérience m’a construite, m’a apaisée et m’a donné encore plus envie d’apprendre diverses disciplines (un objectif pour cette nouvelle année !).

Lors d’un exercice de dressage de table.
Hôtel Victoria.
Rabab et moi à l’hôtel Victoria. Elle est aussi venue pour se former afin de devenir consultante en étiquette !
Prendre le temps d’écrire et de regarder la nature au terme du séminaire, dans la propriété du chalet que j’avais loué.

A la fin de cette année, la refonte de notre société touche à son terme et nous allons enfin pouvoir lancer le nouveau site, qui nous aura demandé un travail de plusieurs mois. J’ai aussi eu l’occasion de donner mes premiers cours privés en visioconférence et en garde un excellent souvenir.

Le matériel que j’utilise lors du cours privé.
Le livret que mes élèves reçoivent.
En avant-première quelques captures du nouveau site rien que pour vous !
En avant-première quelques captures du nouveau site rien que pour vous !

Vous l’aurez compris, cette année aura surtout été dédiée au labeur, tant professionnel que personnel d’ailleurs. J’ai travaillé sur mon organisation et ma discipline (et continue toujours), sur mon caractère, sur mon couple, sur ma vie spirituelle. La grande quête de cette année aura été, je crois, la recherche de la mesure. Notamment pour trouver le juste milieu pour se forcer à faire quelque chose afin de ne pas tomber dans la paresse, mais savoir aussi quand il est utile d’y renoncer pour se préserver.

Je vous parlerai sans doute plus en détails de tout cela lorsque ma discipline et mon organisation seront plus stables, plus perennes.

Pour le moment, je tenais à vous souhaiter une très belle et sainte année 2023, bien sûr, mais pas seulement.

Je vous souhaite de toujours chercher à vous élever (ou de commencer) malgré les médisances des personnes médiocres.

Je vous souhaite de vous épanouir dans votre féminité et de vous sentir élégantes.

Je vous souhaite de tendre toujours plus vers la sainteté. D’être droites, fortes, douces, courtoises, généreuses, charitables et fermes sur vos principes et vos valeurs.

Je vous souhaite d’avoir la force d’être vraiment femme. ♡

Bien à vous,

Bérengère

Comment aimer l’hiver ?

Mes chères dames & demoiselles,

Voilà bien longtemps que je ne vous ai pas écrit, bien plus longtemps que je ne le pensais ! A vrai dire, j’ai mis toute mon énergie dans ma vie personnelle et surtout dans mon projet professionnel, l’Académie des Bienséances (anciennement Art de vivre à la française). Notre nouveau site academiedesbienseances.com sera disponible le lundi 02 janvier 2023. Comme j’ai hâte !

Mais je ne vous écris pas dans le but de vous parler de moi mais de l’hiver et en particulier, les moyens qui sont à notre disposition pour aimer cette saison.

Le samedi, j’aime beaucoup consulter quelques blogs (je les partagerai avec vous dans un nouvel article) dont celui de Mrs Midwest. J’y ai lu un article dans lequel elle donnait des conseils pour aimer l’hiver et ai depuis appliqué et testé certaines astuces. Je me suis donc dit qu’un article à ce sujet pourrait aussi vous intéresser et vous être utile !

Profiter du soleil

A l’heure où je vous écris, je suis sur mon bureau, face au soleil qui illumine la pièce depuis déjà une vingtaine de minutes. Profiter des jours ensoleillés en s’exposant au soleil est important non seulement pour palier le manque de vitamine D mais aussi pour garder le moral. Même s’il ne s’agit que de dix minutes et que le soleil caresse seulement votre visage, cela sera toujours mieux que rien. Wookie, mon petit chien, acquiesce : dès qu’il y a le moindre rayon de soleil dans notre appartement, il en profite pour s’y mettre (je me retourne et il est bien sûr lui aussi en plein soleil !)

Profiter de la lumière du jour

Faites en sorte de profiter un maximum de la lumière du jour. Travaillez près d’une fenêtre, sortez marcher quelques minutes, faites ce qui a besoin d’être effectué dehors tant qu’il ne fait pas encore nuit, évitez de dormir lorsqu’il fait jour. Et si cela n’est pas suffisant, n’hésitez pas à vous procurer une lampe de luminothérapie et à vous en servir chaque jour.

Porter des sous-vêtements chauds

Je parle de sous-pulls, de débardeurs, de collants, de leggings… Il existe un tas de vêtements qui se portent sous votre pull, sous votre jupe, sous votre robe et qui sont conçus spécialement pour tenir chaud pendant la période hivernal. J’aime particulièrement la marque Damart qui propose des vêtements bien chauds en thermolactyl avec différents « degrés » de chaleur.

Porter des jupes

Contrairement à une croyance populaire, porter une jupe permet de rester bien plus au chaud qu’avec un simple pantalon, même avec un collant dessous. Pour cela, prévoyez de porter en dessous de votre jupe, selon la température extérieure, un collant chaud (en cachemire ou en laine par exemple), un legging, un jupon (chaud de préférence) et un second jupon (pourquoi pas, si nécessaire !). Concernant la jupe en elle-même choisissez-la dans une matière chaude (laine, cachemire ou tout du moins dans une matière épaisse) et longue au moins jusqu’en dessous du genou.

Porter des matières chaudes

Cela peut sembler évident, et pourtant… Je préfère le rappeler. Evitez de porter tout ce qui est en coton fin, en lin, en matière synthétique légère durant la période hivernale. Vous aurez systématiquement froid. Essayez de porter autant que possible de la laine, du cachemire ou toute autre matière bien chaude et épaisse.

Porter des chapeaux

Saviez-vous que nous perdons beaucoup de chaleur corporelle par notre tête ? En outre, qu’il est désagréable d’avoir les oreilles gelées ! Portez donc des chapeaux chauds ou des bérets. Attention aux bonnets qui sont rarement élégants. Pour ma part, j’aimerais faire l’acquisition d’un joli chapeau en fausse fourrure (cela fait très princesse russe je trouve) et d’un chapeau cloche blanc. En attendant, je porte soit mon béret en laine, soit mon chapeau en feutre avec un gros nœud sur le côté (et qui me couvre les oreilles !).

Porter des manteaux longs

Pour les grands froids, rien de mieux qu’un manteau qui est suffisamment long pour couvrir vos mollets ! Même si vous portez des collants, un legging, des chaussettes et des bottes, le froid arrive parfois à s’immiscer. Un manteau chaud et long permettra de bloquer le vent et de rester bien au chaud.

Prendre des compléments alimentaires

Je prends des compléments alimentaires chaque hiver, notamment de la vitamine D puisque nous en manquons systématiquement pendant la période hivernale. Pour éviter de tomber malade, pour conserver votre énergie et pour votre moral, misez donc sur les compléments alimentaires (à bien sûr valider avec votre médecin avant de prendre quoi que ce soit si nécessaire).

Ne pas toucher au froid

Des gants bien chauds seront vos meilleurs alliés. Même s’il s’agit de ne les porter que quelques minutes, ne vous en privez pas. Je pense même que je vais les enfiler pour ouvrir les volets le matin, puisque ces derniers sont glacés ! N’oubliez pas de les mettre également lorsque vous conduisez dans la mesure où il est franchement désagréable de toucher un volant gelé ! Autre astuce concernant la voiture, pourquoi ne placeriez-vous pas une couverture sur vous le temps que le chauffage fasse effet ?

Se mettre dans l’ambiance

L’hiver est la saison de Noël, la saison où l’on cherche la chaleur, où l’on passe davantage de temps à l’intérieur. C’est la saison du thé, des chocolats chauds, des bons petits plats bien chauds (ooooh la raclette, ooooh la fondue !), des moments chaleureux devant un feu de cheminée. C’est aussi la saison des paysages enneigés. Que de spécificités desquelles se réjouir (liste non exhaustive bien entendu) !

Créez une ambiance chaleureuse dans votre intérieur, sortez des tasses, des mugs, des couvertures, des coussins, des décors hivernaux ou de Noël. J’aime énormément changer quelque peu de décor au début de l’hiver (en plus des décorations de Noël). J’apprécie utiliser la vaisselle dédiée à la période de l’Avent, à l’hiver.

Autre astuce, écoutez une vidéo d’ambiance musicale avec un paysage hivernal ou un joli intérieur avec le feu crépitant dans la cheminée. J’écoute celle-ci au moment où je vous écris. Vous pouvez également trouver des vidéos de ce genre sans musique mais seulement avec des bruitages, comme le crépitement du feu de la cheminée par exemple.

Un autre moyen de se mettre dans l’ambiance hivernale mais aussi de trouver de l’inspiration en termes de tenues, de recettes, de décoration etc : créez un ou plusieurs tableaux Pinterest dédié(s) à l’hiver. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais cela me fait toujours du bien de regarder de jolies images liées à la saison actuelle.

Enfin, visionnez des vidéos hivernales ! J’aime particulièrement les vlogs de Mrs Midwest (oui je l’aime beaucoup et je vous en parle par conséquent souvent) et ceux de Freddy ainsi que ses vidéos sur les tenues hivernales (elle m’a d’ailleurs beaucoup aidé à trouver ma palette de couleurs pour mes vêtements d’hiver !). Les Christmas Diaries de The Chateau Diaries sont aussi une bonne source d’inspiration notamment en terme de décoration et d’activités.

Comme toujours, j’espère avoir pu vous être utile et si jamais je ne publie pas un nouvel article d’ici Noël (ce qui est peu probable car j’ai deux autre idées en tête et prends bientôt des vacances !) je vous souhaite un très joyeux et saint Noël !

Bien à vous,

Bérengère

Comment atteindre ses objectifs, réaliser ses rêves ?

Mes chères dames et demoiselles,

La semaine dernière, je regardais comme à mon habitude le canal Telegram de Femme à Part. En lisant la question du jour posée par une jeune femme qui souhaitait améliorer de nombreux aspects de sa vie, je me suis dit qu’un article vous donnant des conseils pour poursuivre vos rêves serait sans doute utile à beaucoup d’entre vous et consisterait en un excellent rappel pour moi. Permettez-moi donc de vous livrer quelques conseils tirés de mon expérience en matière de réalisation d’objectifs.

Etre bien entourée

Ne sous-estimez jamais l’impact que votre entourage a sur votre vie, votre personne. En effet, il est immensément difficile de réussir quoi que ce soit lorsque vous êtes entourée, ne serait-ce que d’un individu, qui vous dit régulièrement que ce que vous souhaitez est impossible ou qui vous critique (je ne parle pas là de critiques objectives et constructives, qui elles, sont utiles à l’accomplissement). Si une ou plusieurs personnes de votre entourage se comportent de la sorte, je vous invite vivement à vous protéger, par exemple en ne parlant pas de votre objectif avec elles.

A l’inverse, avoir au moins une personne qui croit en vous, en votre rêve, qui vous soutient, qui est là dans les moments difficiles, qui est un garde-fou mais aussi un refuge est une aide extrêmement précieuse. Pour moi, ce sont mes amies et tout particulièrement mon fiancé. Je leur dois beaucoup et les remercie de tout cœur.

Définir votre rêve de façon spécifique et précise

Pour atteindre n’importe quel objectif, il faut que celui-ci soit le plus spécifique et précis possible. Prenons l’exemple d’une personne qui souhaite s’habiller de façon plus élégante. Cet objectif, étant trop vague, devra être divisé en sous objectifs pour être atteignable. En l’espèce il faudra donc qu’elle trouve les couleurs, les coupes et les matières qui vont à la fois à sa morphologie et à sa personnalité mais aussi qu’elle définisse les caractéristiques des vêtements élégants. Une fois ces objectifs spécifiés, elle s’intéressera à la façon dont elle pourra les atteindre. Avec l’aide d’une consultante, de contenu sur internet, de livres ? Plus tout cela est précis, plus la marche à suivre sera facile et claire.

Planifier

Même si vous n’avez aucune idée du temps que vous prendra la réalisation d’un objectif, il est bon d’estimer ce temps, quitte à arrêter une saison ou un mois d’une année au lieu d’un jour précis. Vous pourrez ensuite ajuster la date, ce qui me mène à mon prochain point, lors de vos bilans mensuels.

Faire des bilans mensuels

Il est très important de faire des bilans mensuels pour savoir où en sont vos objectifs mais aussi pour les actualiser et les adapter en fonction de ce que vous aurez appris, de ce dont vous vous serez rendue compte.

Bloquer les croyances limitantes

Je pense que nous avons presque tous des croyances limitantes. Par ce terme, entendez des jugements, des idées pré-conçues qui sont en réalité totalement fausses, parfois injustifiées ou qui ne sont tout simplement pas pertinentes. Par exemple, si vous souhaitez porter du rose mais qu’on vous a souvent répété qu’en porter n’était adapté que lorsque vous étiez une petite fille et qu’il serait ridicule d’en porter à l’âge adulte, n’en tenez pas compte. Soyez attentive afin d’identifier ces pensées qui vous retiennent pour les combattre par la suite.

Gérer les baisses de moral

Il y en aura forcément. Sachez déjà que cela est normal et soyez bienveillante avec vous-même, sans tomber dans la paresse ou dans la vanité pour autant (plus facile à dire qu’à faire n’est-ce pas ?).

Ancrer votre rêve dans la réalité

Essayez autant que faire ce peut d’ancrer votre rêve dans la réalité. Pour cela, mettez vos objectifs par écrit, en écrivant à la main et non pas sur un ordinateur. Créez un tableau d’images vous rappelant et vous aidant à atteindre votre objectif. Entourez-vous physiquement de choses vous permettant de bien garder votre rêve en tête et d’une certaine façon, de le rendre déjà quelque peu réel, palpable.

Agir comme si l’objectif était atteint

Connaissez-vous l’expression « fake it until you make it ? » (qui signifie fais semblant jusqu’à ce que tu le sois/deviennes/réalises). Le fait d’agir comme si vous aviez déjà atteint votre but va vous en rapprocher bien davantage. Certaines personnes penseront que vous vous prenez pour ce que vous n’êtes pas, or je peux vous garantir que ces mêmes personnes en seront toujours au même stade quand vous, vous serez devenue ce que vous vous prépariez à être !

Avoir des modèles

Le fait d’avoir des modèles à qui se référer est non seulement une grande source d’inspiration mais aussi un moyen d’avoir davantage confiance en soi pour agir ou devenir comme eux. Il n’y a pas besoin de trouver un modèle parfait, ce qui est fort rare mais prenez ce qui vous plaît, ce qui vous inspire à travers différentes personnes, qu’il s’agisse d’individus sur internet ou dans la vraie vie, et laissez le reste de côté.

Demander l’aide de Dieu et le remercier

Si vous êtes croyante, n’oubliez pas de demander de l’aide, du soutien à Dieu, à la Sainte Vierge, à votre ange gardien, à votre saint(e) patron(ne)… Et surtout, remerciez-les pour chaque étape, chaque pas accompli.

C’est tout pour aujourd’hui ! Si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

Bien à vous,

Bérengère

Recevoir à dîner : 6 astuces pour émerveiller vos invités

Mes chères dames & demoiselles,

J’inaugure par cet article une nouvelle catégorie du blog concernant l’hospitalité. Nous y parlerons de tout ce qui est relatif aux réceptions et aux repas, allant de l’accueil des invités à la vaisselle, l’orfèvrerie, le linge de table et les fleurs en passant par la décoration, la papeterie et la cuisine (recettes).

Permettez-moi donc de commencer par vous livrer six astuces pour émerveiller vos invités lors d’un dîner.

Invitations

Dans le cadre d’un dîner informel, vous pouvez vous permettre d’exprimer votre créativité à travers les invitations. Choisissez un joli papier cartonné. Rédigez l’invitation à la main avec un stylo à encre dorée et ajoutez-y un petit noeud rose de satin par exemple. N’oubliez pas de la personnaliser en mentionnant le nom de votre ou vos invités.

Si vous ne pouvez pas vous permettre d’envoyer des invitations manuscrites, pourquoi ne pas en rédiger une à la main puis la prendre en photo afin de l’envoyer par courriel ?

Soigner la présentation de sa table

Recouvrir la table d’une jolie nappe repassée, elle-même éventuellement traversée par un chemin de table. L’agrémenter de petits personnages, de petits animaux en porcelaine, en biscuit, en cristal, en barbotine… Et bien sûr l’orner de fleurs. Pourquoi ne pas choisir de parsemer des pétales tout le long de la table ?

Ce ne sont que quelques idées de décoration, il en existe de nombreuses autres, c’est donc l’occasion d’exprimer votre créativité !

Veillez à bien assortir les différentes couleurs et à la symétrie des couverts.

Ambiance lumineuse

Quoi de mieux que la lueur des chandelles pour une ambiance douce, tamisée et élégante ? Vous pouvez placer des chandeliers mais aussi des bougeoirs, de toutes petites bougies… Là encore, une occasion d’être créative !

Ambiance sonore

Lorsque je reçois des invités, j’aime beaucoup mettre une musique classique ou du jazz en fond sonore afin de créer une ambiance calme et chaleureuse. Je vous conseille de penser à bien moduler le volume afin que vos invités n’aient pas à forcer sur leur voix pour se faire entendre.

Soigner la présentation des plats

Présentez vos plats, mais aussi ce qui les accompagne (les condiments, les sauces) dans une jolie vaisselle. Pensez également à décorer vos mets avec des feuilles de salade, des olives, des tomates cerises, des oeufs durs coupés en deux… En bref, mettez de la couleur dans vos plats.

Evitez toutefois de servir vos plats directement dans l’assiette de vos invités dans la mesure où ils ne peuvent donc pas choisir la quantité qu’ils souhaitent manger et se sentiront sans doute mal à l’aise de laisser de la nourriture dans leur assiette ou bien, ils gagneront un bon mal de ventre pour la finir afin d’être poli.

Courtoisie

Quelques conseils de courtoisie, que vous connaissez peut-être déjà.

Accueillez vos invités en leur proposant de prendre leur sac et en les aidant à enlever leur manteau.

Ne laissez jamais vos invités seuls, le maître de maison ou la maîtresse de maison doit toujours être présent(e), à leur disposition.

Ne faites jamais de commentaire, positif comme négatif, sur vos plats et les boissons que vous servez.

Lorsque vos invités partent, raccompagnez-les jusqu’à la porte d’entrée et ne la refermez que lorsqu’ils ne la verront plus.

Quelles astuces pourriez-vous ajouter à cette petite liste ?

Bien à vous,

Bérengère

La cuisine « liturgique »

Mes chères dames & demoiselles,

Il y a quelques jours, j’ai découvert les « liturgical meals » (repas/plats liturgiques) grâce au compte Instagram de Brittany « A catholic convert« , qui m’a conseillé le site Catholic Cuisine pour des idées de recettes.

Le concept est simple : préparer des repas avec des plats comportant des symboles catholiques (couleur, forme…) en concordance avec l’époque de l’année liturgique dans laquelle nous nous trouvons ou bien avec le jour, la date du repas (à l’occasion de la fête d’un Saint par exemple).

J’ai beaucoup aimé l’idée car il s’agit d’un moyen agréable, amusant et faisant appel à notre créativité pour rendre grâce à Dieu. En outre, c’est une activité familiale qui, je pense, sera appréciée des petits comme des grands.

Par exemple, le mois de mai étant dédié à Sainte Marie, on peut faire des plats (entrée, plat principal, dessert…) avec des symboles tels que la rose, l’étoile (en référence à l’étoile du matin dans les litanies de Sainte Marie) ou encore la fleur de lys.

Voici quelques idées d’inspiration, que vous pourrez retrouver sur mon compte Pinterest.

Bien à vous,

Bérengère

Des idées de cadeaux pour Noël

Mes chères dames & demoiselles,

Pour ces fêtes de fin d’année, j’ai décidé d’acheter uniquement des cadeaux provenant de petites entreprises, créateurs et artisans français.

Je voulais donc partager avec vous ces bonnes adresses et ainsi, vous donner des idées de cadeaux de Noël. Je précise que rien n’est sponsorisé, je vous en aurais fait mention dans le cas contraire. De plus, je n’ai pas passé commande à toutes les entreprises dont je vais vous parler.

Petit aparté : je ne publie plus régulièrement ici pour le moment car j’ai du mal à tout gérer depuis quelques mois. Dès que cela sera possible, je reprendrai le rythme habituel, à savoir un article par semaine et j’essaierai également de publier une vidéo YouTube par mois.

Vous pouvez également offrir une messe pour quelqu’un ou pour une cause particulière en faisant la requête à un prêtre.

Pensez aussi aux petits producteurs et artisans du coin !

J’espère que ces idées auront pu vous être utiles et je vous souhaite une très belle journée ou soirée.

Bien à vous,

Bérengère.

Six erreurs que l’on fait toutes dans notre couple

Mes chères dames & demoiselles,

Nous avons parfois certains comportements qui nous nuisent mais dont nous n’avons pas conscience. C’est pourquoi je souhaitais mettre en lumière les erreurs les plus courantes qui étiolent un couple.

Il va sans dire que les hommes ont aussi des torts et doivent aussi faire des efforts pour corriger leurs défauts et mauvais comportements, mais je ne m’adresse ici qu’aux femmes. De même, je parlerai ici de « mari » pour simplifier les choses, mais cet article s’adresse aussi aux femmes ayant un compagnon ou un fiancé.

  • Vous lui coupez la parole

Vous savez à quel point il est désagréable et agaçant de se faire couper la parole. Bien qu’il soit très difficile de ne jamais couper la parole vous pouvez tout de même faire en sorte que ce comportement malséant n’arrive que rarement. Cela demande de l’entraînement mais votre mari se sentira tout de suite plus écouté et par conséquent plus respecté. De même, vos discussions n’en seront que plus agréables : nul ne se sentira pressé de terminer sa phrase pour ne pas être coupé au beau milieu, ce qui instaurera une ambiance plus calme et plus respectueuse.

  • Vous montrez votre désaccord en public

Il arrive parfois que nous ne soyons pas d’accord avec notre mari, cela est normal. Mais sommes-nous vraiment dans l’obligation d’exprimer notre désaccord en présence d’autres personnes ? Il faut savoir doser : certaines conversations avec certaines personnes proches s’y prêtent, d’autres non, ce qui est le cas la plupart du temps. Surtout, ne contredisez jamais votre mari devant vos enfants mais en privé. Souvenez-vous que vous faites partie de la même équipe et que vos différends ne doivent pas être jetés en pâture sur la place publique mais discutés seulement entre vous deux. Cela se nomme la loyauté et les hommes y sont très sensibles.

  • Vous ne vous mettez pas à sa place

Lorsque les tensions arrivent ou lorsqu’un problème surgit, il est souvent salvateur de s’efforcer de se mettre à la place de l’autre afin de mieux le comprendre. Choisissez le moment adéquat pour demander à votre mari de vous expliquer comment il perçoit la situation et toute autre information qui vous permettra de comprendre son raisonnement, son comportement, son point de vue.

  • Vous le prenez pour un enfant

Notre instinct maternel fait parfois que nous prenons notre mari pour un enfant. Par exemple, nous lui demandons trois fois s’il n’a pas oublié son parapluie. Les hommes ne perçoivent pas ce genre de comportements comme nous, ils le traduisent à tort par « comme je pense que tu es un idiot, je te demande trois fois si tu n’as pas oublié ton parapluie ». Ce n’est évidemment pas ce que nous pensons, mais il vaut mieux que votre mari se retrouve tout mouillé par une averse plutôt qu’il ne pense que vous le prenez pour un imbécile incapable.

  • Vous testez ses limites

Très mauvaise idée ! Cela se finit à coup sûr par un conflit. Ne jouez pas à l’enfant qui teste les limites de ses parents. Rangez votre mauvaise foi (eh oui on l’est toutes et tous de temps à autre…) et préférez le bonheur et la solidité de votre couple à votre orgueil.

  • Vous estimez qu’il doit deviner vos pensées & vos envies

Nous les femmes devinons souvent ce à quoi pense l’autre, nous sommes très attentives et sensibles au langage non verbal, en bref, nous avons bien souvent ce fameux sixième sens. Les hommes ne sont pas comme cela, ils fonctionnent tout simplement d’une façon différente (je fais bien sûr des généralités). Ne partez donc pas du principe que votre mari doit deviner vos pensées, vos envies ou toute autre chose sans que vous ne lui disiez (ou lui ayez dit) quoi que ce soit.

J’espère que cette petite liste aura pu vous être utile !

Bien à vous,

Bérengère.