Bonnes résolutions : se poser les bonnes questions pour s’améliorer puis passer à l’action

Mes chères dames & demoiselles,

Je suis ravie de vous retrouver pour le tout premier article de l’année. J’en profite donc pour vous souhaiter une très belle et sainte année !

Le sujet de cet article est fort peu original, j’en conviens, mais je me suis dit qu’il pourrait sans doute vous être utile.

Peut-être m’objecterez-vous « A quoi peuvent servir les bonnes résolutions ? On ne les suit jamais au final. »

Ce à quoi je vous répondrai : si vous ne prenez jamais de bonnes résolutions, comment allez-vous pouvoir évoluer et vous améliorer ? Si vous ne dédiez pas de temps à faire une sorte de bilan de votre vie, à vous demander ce que vous souhaiteriez changer, accomplir, comment saurez-vous sur quels points travailler ? Comment pourrez-vous vous féliciter du chemin parcouru et des efforts fournis ? Comment pourrez-vous être plus heureuse ?

Par ailleurs, si « vous ne suivez jamais vos bonnes résolutions » peut-être s’agit-il simplement d’un problème d’organisation ou de volonté ? Chaque problème a sa solution.

Vous n’êtes certes pas obligée de faire ce travail en début d’année, ni qu’une seule fois dans l’année par ailleurs. Cependant il est plutôt logique d’effectuer cette réflexion durant le mois de janvier, celui-ci marquant symboliquement un nouveau départ.

Je tiens aussi à rappeler l’importance de l’effort et de la recherche de perfectionnement en tout point. Ceci n’est assurément pas toujours agréable ni aisé, mais connaissez-vous beaucoup de choses véritablement belles, durables, nobles et saines que l’on obtient sans aucun effort ? De surcroît, ressent-on le même bonheur d’une chose qui nous tombe tout cuit dans le bec que d’une autre chose pour laquelle nous avons produit un travail et des efforts, à laquelle nous avons réfléchi et dédié du temps ? Non ; l’une n’est rien d’autre qu’une joie éphémère tandis que l’autre est non seulement une source de fierté mais en plus un bonheur durable.

Je le dis péremptoirement, personne n’est heureux en se laissant aller, en ne travaillant à rien, en ne produisant aucun effort et en restant médiocre.

Espérant vous avoir convaincu de l’importance de l’effort et de la quête d’excellence (ou tout du moins d’amélioration constante dans le temps), je voulais aussi vous donner quelques idées de bonnes résolutions. J’ai classé ces exemples selon le domaine auquel ils se réfèrent. Il s’agit bien sûr d’une liste non exhaustive, à vous de l’adapter à votre convenance.

Vous

Quels défauts souhaiteriez-vous atténuer ou même supprimer ?

Prenez-vous suffisamment soin de votre santé (alimentation, exercice physique, santé mentale…) ?

De même, prenez-vous suffisamment soin de vous ? Vos cheveux, votre peau, vos dents, vos ongles sont-ils « en bonne santé » ? Etes-vous soignée chaque jour (cheveux propres et coiffés, peau et mains propres, vêtements et chaussures propres et en bon état…) ?

Consommez-vous majoritairement des produits inoffensifs ou bénéfiques pour votre santé (alimentation, cosmétique, produits ménagers…) ? Renseignez-vous consciencieusement sur le sujet car de nombreux composants nocifs pour les êtres humains sont malheureusement dissimulés pratiquement partout.

Avez-vous une relation saine aux écrans ? Comment pouvez-vous vous protéger de leurs effets nocifs ?

Lisez-vous suffisamment (oui, oui cela est important, même sans considérer le contenu des livres) ? Lisez-vous des livres qui vous apprennent des choses, qui encouragent et participent à votre quête d’excellence ?

Prenez-vous suffisamment de temps pour vous et vos loisirs ? Bien sûr, il ne s’agit pas de prendre énormément de temps pour vous de façon à ce qu’il ne vous en reste plus ou presque pour vous occuper de votre foyer et de votre famille. Les deux excès ne sont pas bons.

Etes-vous détachée du regard des autres ? Si vous aimez vous habiller comme une princesse, si vous aimez écrire avec un stylo à paillettes, si vous refusez de regarder du contenu audiovisuel violent ou malsain, en bref si vous êtes à contre-courant, ne laissez pas les autres vous influencer et vous traîner avec eux dans leur propre folie nauséabonde et vicieuse (les exemples cités ont été choisis au hasard pour information). Tenez bon et sachez toujours pourquoi vous faites ou pensez telle ou telle chose.

Gérez-vous correctement vos finances ? Mettez-vous (suffisament) de l’argent de côté ?

Mettez-vous vos talents au service des autres et du Bien ?

Votre façon de vous vêtir, de parler, de vous tenir et de vous comporter est-elle en adéquation avec vos valeurs ?

Vous préservez-vous assez de la laideur et de la violence de notre monde méphitique et vicié ? Cela ne signifie en revanche pas devenir ignorante de toutes ces choses : si on ne sait pas ce qui est malsain et vicieux, on ne peut le combattre.

Etes-vous fière de vous ? De la personne que vous êtes, du travail et des efforts accomplis, de votre relation aux autres ? Si non, pas de panique, il est simplement temps de commencer à évoluer vers de meilleurs horizons. Ne vous découragez pas.

Votre travail

Avez-vous un équilibre entre travail et vie privée ? Bien sûr, il est possible et normal de traverser certaines périodes où le travail prend une place un peu plus importante que d’habitude, mais assurez-vous que cela ne devienne pas une norme.

Exercez-vous un métier que vous trouvez utile, que vous aimez et dont vous êtes fière ? La vie est trop courte pour rester dans un métier qui ne fait que vous user et qui n’a pas de sens. Je ne dis pas que le changement est toujours possible, ni qu’il serait aisé, mais si vous le pouvez, retroussez vos manches et prenez votre vie professionnelle en main.

Etes-vous bien organisée ? L’organisation permet entre autre de réduire la nervosité, de clarifier ses idées et de faire moins d’erreurs.

Vos relations

Avez-vous des relations qui vous rendent malheureuse, nerveuse, triste, en colère, angoissée ? Si oui, peut-être faut-il réfléchir à clore la relation ou tout du moins à vous éloigner le plus possible.

Communiquez-vous de façon calme, respectueuse et limpide avec vos proches ? L’énervement et les cris n’amènent jamais rien de bon et sont au contraire contre productifs et destructeurs, méfiez-vous en donc.

Gérez-vous convenablement les conflits ?

Etes-vous suffisamment attentionnée envers vos proches ? Leur consacrez-vous suffisamment de temps ? Leur communiquez-vous votre amour pour eux ? Tâchez de prendre de leurs nouvelles régulièrement, de ne pas oublier leur anniversaire, de leur faire une petite surprise de temps à autre et d’être présente lorsqu’ils ont besoin de vous et lors des moments importants de leur vie.

Etes-vous un exemple pour vos proches et surtout, pour vos enfants si vous en avez ? Bien sûr, personne n’est parfait mais il est capital de montrer l’exemple à ses enfants, et il est également important de faire de même avec vos proches.

Donnez-vous aux autres (votre temps, votre écoute, votre aide, vos encouragements, des biens matériels ou de l’argent aux plus démunis…) ?

Savez-vous parfois vous mettre en retrait, ne pas avoir le dernier mot, renoncer pour préserver une relation ? L’abnégation est importante mais ne doit bien sûr pas pour autant être systématique et permanente.

Etes-vous agréable, respectueuse et attentive lorsque vous êtes en présence de quelqu’un ?

Comment évoluer ?

Après avoir identifié ce que vous souhaitez changer et là où des efforts sont nécessaires, il faut vous organiser.

Quelles actions devez-vous mettre en place pour parvenir à votre but ?

Quand et à quelle fréquence devez-vous faire telle ou telle chose ? Si un objectif est trop grand ou vous semble pratiquement inatteignable, divisez-le en sous-objectifs, en paliers. Patience et persévérance sont les maîtres mots.

Incorporez de petites actions dans votre quotidien, notez-les dans votre agenda, mettez-vous des rappels si besoin…

Il existe deux types de personnes dans le cas où l’on aurait défini un trop grand nombre d’objectifs à atteindre. Celles qui les reporteront à l’année ou au mois suivant sans se décourager et celles qui seront tout de suite découragées. Si vous faites partie de la deuxième catégorie, mieux vaut prioriser en réduisant votre liste à l’essentiel.

Dans tous les cas, apprenez à être patiente, à persévérer et à vous remettre en cause afin de vous adapter. Il est tout à fait normal que certains de vos progrès prennent du temps et ne soient pas linéaires.

Nous mettons parfois des années à arriver au résultat escompté, cela veut-il pour autant dire que ce n’est même pas la peine d’essayer, de persister ? Non. Car au bout du compte, vous aurez atteint votre objectif, vous en serez fière, vous savourerez les fruits melliflus de votre travail et de votre force de caractère et vous serez bien plus heureuse (ce qui aura aussi une incidence positive sur ceux qui vous entourent, quel beau cercle vertueux) !

Bien à vous,

Bérengère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s