Trois domaines à travers lesquels développer sa féminité

Mes chères dames & demoiselles,

Vous pouvez développer votre féminité, et par extension, vous épanouir, à travers de nombreux aspects de votre vie. C’est pourquoi je souhaitais vous prodiguer quelques humbles conseils afin de renouer avec votre féminité dans trois domaines.

Etre créative

« Créer » est synonyme de « donner naissance à » et par conséquent intrinsèquement lié à la féminité, qu’une femme ait des enfants ou non. De surcroît, la création fait souvent appel à notre intuition et notre imagination, ce qui ne gâche rien. Elle permet aussi de renouer avec sa part d’enfant. Il s’agit d’ailleurs d’un sujet duquel je vous parlerai bientôt.

Il existe pléthore d’activités créatives, je vous avais d’ailleurs rédigé un article à ce sujet, dans lequel je vous proposais trente activités féminines et réconfortantes, que vous pouvez d’ailleurs aussi retrouver dans la bulle de stories à la une « Activités » sur mon compte Instagram.

Je vous encourage vivement à pratiquer au moins une activité créative et ce de façon régulière. De plus, n’oubliez pas qu’il est gratifiant de mener à terme un projet et de créer du Beau !

Mesdames et mesdemoiselles, à vos stylos, à vos pinceaux, à vos fourneaux, à votre machine à coudre, à vos ustensiles ou instruments en tout genre !

Prendre soin des autres

Les activités dont je parlais précédemment peuvent aussi vous permettre de faire plaisir aux autres. Comme il est agréable de prendre soin des autres et de les voir se réjouir grâce à nous !

Qu’il s’agisse de cuisiner un bon petit plat, de confectionner un vêtement ou un accessoire, d’offrir une jolie broderie, d’envoyer une carte ou une lettre, de rendre service, de partager une activité ou de fabriquer un objet, les occasions sont multiples pour faire plaisir aux autres.

Pensez aussi à prendre régulièrement des nouvelles, à proposer votre aide lorsque vous le pouvez, à ne jamais oublier les dates d’anniversaire et à remercier les autres…

Prendre soin d’animaux ou même de plantes vous permettra également de laisser s’exprimer votre féminité et de vous épanouir. Nous avons toutes un instinct maternel, qui nous permet de choyer ceux qu’on aime, que l’on soit mère ou non.

Le don et la générosité sont intimement liés à la féminité et vous apporteront beaucoup de joie, même si l’exercice de ces vertus n’est parfois pas toujours des plus aisés. Faites attention à ne pas vous enorgueillir de vos bonnes actions. La grandeur n’est que plus belle et plus noble lorsqu’elle est cachée.

Communiquer

Votre façon de communiquer devrait aussi refléter votre bonté et donc votre féminité.

En écoutant réellement l’autre, en vous intéressant vraiment à lui, en adoptant une attitude adéquate et en réfléchissant avant de dire quelque chose de désobligeant, vous communiquerez déjà de façon à être plus en adéquation avec votre féminité.

Lorsque je parle « d’attitude adéquate » j’entends par là le fait de communiquer de façon non verbale que vous êtes disponible et à l’écoute de l’autre. En vous tenant droite, en regardant la personne (sans la fixer pour autant évidemment) et en étant calme sans tics, votre interlocuteur se sentira écouté, à l’aise et respecté.

Bien sûr, il va sans dire qu’il ne s’agit pas d’être en permanence disponible pour les autres en se laissant marcher dessus et en ne s’occupant plus du tout de soi.

Si vous devez délivrer un message important, réfléchissez à la meilleure façon de le faire (Quand ? Comment ?), et prenez en compte les sentiments de l’autre, afin de ne blesser inutilement personne. Là encore, il s’agit de prendre soin des autres.

Considérez la tonalité de vos paroles. Méfiez-vous donc du ton sur lequel vous faites une remarque, un reproche ou une critique. En adoucissant votre ton, vos mots pourront avoir l’impact escompté au lieu de provoquer un conflit stérile si vous les aviez dit d’une façon agressive ou dédaigneuse. De même, si une remarque que vous voulez faire est inutile ou tout bonnement vicieuse, gardez-la pour vous. Taisez tout ce qui est purement méchant ou de mauvaise foi et ne vous plaignez pas sans cesse.

Il est également important de parler correctement et distinctement : ni trop vite, ni trop lentement, ni trop fort, ni trop bas.

Par ailleurs, je vous conseille vivement d’abandonner les mots grossiers. Rien de mieux pour casser sa féminité, son élégance et sa distinction que d’employer un langage vulgaire à tout bout de champ !

A travers lequel de ces domaines percevez-vous que votre féminité s’exprime le plus ? A quel moment vous sentez-vous la plus féminine ?

Bien à vous,

Bérengère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s