Cinq conseils pour avoir une bonne relation de couple

Mes chères dames & demoiselles,

Discutons aujourd’hui des relations amoureuses si vous le voulez bien.

C’est un sujet que je n’ai pas encore abordé sur le blog mais il me semble qu’il vous intéressera ; et vous sera utile, je l’espère !

Voici donc cinq conseils qui vous permettront d’avoir une bonne, saine et belle relation de couple !

Savoir faire taire son orgueil

A l’époque à laquelle nous vivons, l’égoïsme et l’orgueil ont été peu à peu érigés en vertus.

Or, une relation dans laquelle l’une des deux personnes ou même les deux sont égoïstes et orgueilleuses ne peut bien fonctionner ; j’imagine que je ne vous apprends rien.

Pour avoir une relation saine et paisible, il faut parfois laisser son orgueil de côté, ou encore, faire passer l’autre avant soi.

Il ne s’agit bien sûr pas de faire passer l’autre en permanence avant soi, en ne prenant plus du tout soin de sa personne, car cela mènerait tout bonnement à une relation bien terne et malsaine.

Il faut d’abord être bien avec soi avant d’être bien avec l’autre. Cela ne veut pas dire que les moments de doute, de tristesse, de mal-être n’existent pas. Néanmoins il ne vaut mieux pas que la relation que vous avez avec vous-même soit en permanence ou la plupart du temps semblable à un navire voguant sur une mer déchaînée.

Rendre service à l’autre malgré l’envie de faire autre chose, lui faire plaisir malgré la fatigue, reflètent un très beau dévouement. Bien sûr, il ne faut pas mentionner à l’autre l’effort que vous demande la tâche ou se plaindre de la contrainte qu’elle représente pour vous, chose qui serait peu élégante et digne. Accomplissez ces actions de bon coeur et avec bonne humeur.

Si vous appliquez ce conseil, votre compagnon ou mari se rendra normalement compte de votre grande gentillesse, de votre très beau dévouement envers votre couple et vous en sera très reconnaissant.

Souvenez-vous de Sainte Thérèse de Lisieux qui accomplissait silencieusement mille et une tâches pour être utile aux autres, faisant passer les autres avant elle-même, par amour de Dieu : elle disait d’ailleurs presque vouloir faire plaisir au Bon Dieu sans qu’il ne le sache. Voici le lien d’un très beau sermon concernant Sainte Thérèse de Lisieux. Puisse-t-elle être pour vous une grande source d’inspiration.

De l’art de bien parler

Avant d’entamer une discussion avec votre conjoint, mieux vaut savoir si celui-ci est disposé à vous écouter. Il serait dommage de lui parler d’un sujet important alors qu’il pense à quelque chose d’autre ; chose à laquelle il n’aurait pas pensé si vous lui aviez laissé le temps d’y réfléchir avant.

Assurez-vous d’aborder les sujets importants au bon moment : votre conjoint doit être disposé à vous écouter. Et soyez malignes, évitez de lui demander une faveur à un moment où il est de mauvaise humeur (ce serait bête qu’il refuse d’adopter un chien parce que vous lui en avez parlé après une journée qui s’est très mal passée héhé !)

N’entamez jamais une discussion que vous savez être une probable source de dispute avant d’aller au travail (ou ailleurs), avant de dormir ou avant de retrouver des amis ou de la famille.

De même, si vous remarquez des signes d’impatience ou de distraction chez lui pendant une conversation, n’hésitez pas à lui demander s’il souhaite poursuivre la conversation plus tard. Vous n’avez de toute façon pas envie de n’être qu’à moitié écoutée ou pire, d’aller droit vers une dispute.

Par ailleurs, je sais qu’il est en général très tentant pour nous les femmes de pousser l’autre à bout pour tester ses limites. C’est une très mauvaise habitude que nous nous devons de corriger. Que l’on fasse cela au tout début d’une relation pour prendre la température passe encore, à la limite, mais de là à ce que cela devienne chose coutumière certainement pas !

Si vous sentez que vous n’allez pas réussir à garder votre calme ou si vous ne savez pas quoi répondre ou encore si vous ne voulez pas parler d’un sujet à un moment donné, il vaut mieux demander à reporter la conversation à une date ultérieure.

D’une façon générale, soignez votre ton et ne criez pas sur votre conjoint. Parlez-lui avec respect, honnêteté et bienveillance.

Soulignons qu’il est important de remercier et complimenter régulièrement l’autre.

N’oubliez pas qu’il arrive qu’il vaille mieux se taire que de répondre. Rien ne sert de vouloir avoir le dernier mot à chaque fois.

Ces conseils sont évidemment tout aussi valables pour les hommes et vous pouvez les appliquer dans des conversations avec d’autres personnes que votre conjoint.

L’élégance à toute épreuve

Essayez de porter des tenues élégantes chaque jour ou presque. Celles-ci n’ont ni besoin d’être très recherchées ni d’être compliquées. De même, une tenue peut être pratique ET élégante.

Ajoutez à votre jolie tenue au moins une petite touche de maquillage et un semblant de coiffure.

Tentez de faire attention à votre gestuelle, que celle-ci soit délicate et féminine. Il en va de même pour votre posture. Ne vous asseyez pas de façon à être avachie en permanence par exemple.

Normalement, nous devrions déjeuner et souper avec autant de bonnes manières, que l’on reçoive ou non des invités. Pensez-y.

Soyez ordonnées, propres et gardez vos moments intimes privés. Il y a des choses qui ne sont à partager avec personne !

Etre rationnelle

Nous les femmes avons souvent trop tendance à réagir avec nos émotions. Nous pouvons même parfois défier toute logique. Et la plupart du temps, nous le regrettons après.

C’est pourquoi il vaut parfois mieux faire un pas de côté afin de prendre du recul sur la situation qui nous chiffonne.

Essayez de vous poser les bonnes questions : analysez la rationalité de vos pensées, de vos doutes, de ce que vous voulez dire ou faire par la suite. Il faut pour cela réfléchir avec honnêteté et objectivité.

Et pourquoi ne pas demander l’aide d’une amie (qui sera de bon conseil cela va sans dire) ou de votre témoin si vous êtes mariée ?

Prier

N’oubliez pas que le Bon Dieu, la Sainte Vierge et les Saints sont capables de nous envoyer des grâces et peuvent par conséquent nous aider. Vous pouvez aussi « demander conseil » à votre ange gardien*, qui n’attend d’ailleurs que votre sollicitation pour pouvoir vous aider et vous guider.

N’oubliez pas de les honorer et de les remercier pour leur aide précieuse.

*N.B. : ayant vu cette hérésie dans un journal féminin, je tiens à préciser que votre ange gardien ne porte pas de nom (encore moins selon votre mois de naissance), adressez-vous donc à lui en l’appelant « mon ange gardien » ou « cher ange gardien » par exemple.

J’espère que ces conseils auront pu vous être d’une quelconque utilité !

Mesdames & Mesdemoiselles, avez-vous visionné le direct que j’ai fait avec Thérèse de Femme à Part cette semaine ? Nous y avons parlé féminité, élégance, relations… La rediffusion est disponible dans la partie IGTV de mon compte Instagram. Il y a deux parties soit deux vidéos. Cet échange sera également disponible sur ma chaîne YouTube (sans les problèmes techniques ; encore navrée pour ceux-ci !).

La prochaine vidéo YouTube portera sur l’ésotérisme et ma conversion au catholicisme. Je devrais normalement la publier la semaine prochaine. Pour être informée de sa publication, je vous invite à vous abonner à ma chaîne.

Bien à vous,

Bérengère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s