De la décence vestimentaire

Mes chères dames & demoiselles,

J’espère que vous vous portez bien.

Je voulais aujourd’hui aborder le thème de la décence vestimentaire.

Ce sujet est certes polémique, ceci étant, le mettre sur le devant de la scène est d’une importance capitale.

Bien sûr, ce qui va suivre résulte uniquement de ma propre perception des choses. Aussi, je ne condamne personne qui ne suivrait pas les mêmes directives que moi et/ou qui serait en désaccord avec mes propos. Le but du blog n’est sûrement pas de vous blâmer, mais de vous apporter matière à réfléchir et de vous inciter à prendre le chemin de l’excellence en toute chose.

Ceci étant posé, j’ai découvert le terme de décence vestimentaire sur le blog de Femme à part (que je ne saurais vous recommander assez).

Commençons donc par définir ce qu’est une tenue décente à mon sens.

Voici mes critères :

  • Mon décolleté ne doit jamais être plongeant (pour vous donner une idée, je ne vais jamais au-delà d’une main, à l’horizontal, sous mes clavicules) ;
  • Je fais attention à ce qu’on ne voit ni mon soutien-gorge ni ma poitrine lorsque je me baisse ;
  • J’évite de porter des décolletés dans le dos et ne porte jamais de dos nu ;
  • Bien entendu, mon ventre est toujours couvert ;
  • Mes jupes et mes robes sont presque toujours sur le genou ou en dessous ;
  • Je veille à ce qu’on ne voie et qu’on ne devine jamais mes sous-vêtements ;
  • Je ne porte jamais de vêtements avec des trous esthétiques.

J’ai cependant quelques anciennes jupes et robes qui sont légèrement au-dessus du genou, mais je ne me sens plus du tout à l’aise dans celles-ci. J’ai constaté d’une part, que ce n’était absolument pas pratique pour s’asseoir en été car elles remontent trop (je ne vous parle même pas des marques de la chaise en osier du café sur mes cuisses en été…) et d’autre part, qu’elles remontent trop au moindre coup de vent ou lorsque je monte un escalier.

Certes, je vous concède que certaines formes de robes ou de jupes juste au-dessus du genou peuvent tout de même rester plutôt décentes. En revanche, n’allez pas me dire qu’elles ne remontent pas considérablement dès lors que nous sommes assises.

De plus, et je pense que vous serez toutes d’accord avec moi sur ce point, il est vraiment pénible de devoir passer la journée à baisser sa jupe trop courte ou bien à remonter son haut trop décolleté.

Il faut bien comprendre une chose : non, une cuisse découverte n’a rien d’honteux, de laid ou de sale (ou que sais-je encore), de même pour ce qui est des décolletés.

A cet égard, il serait bon de se rappeler que ces zones sont intimement reliées à la maternité, que nous soyons mères ou pas, que nous le devenions un jour ou non. Quoi de plus sacré qu’un corps qui donne la vie ?

J’aimerais ajouter que le dos (dans son ensemble), la poitrine, le ventre, les cuisses, les fesses (désormais certaines femmes et jeunes filles portent des shorts qui laissent voir leurs fesses) sont des parties sensuelles de nos corps. Je le répète, il ne faut aucunement en avoir honte, mais pourquoi montrer à tout le monde ce que vous devriez réserver à votre compagnon ou plutôt à votre mari ?

Décence rime avec respect. En adoptant une tenue décente, nous respectons les autres mais aussi nous-mêmes. On n’incommode jamais personne en étant habillé d’une façon décente ; l’inverse n’étant pas vrai.

Sans parler du regard des hommes, je vais le dire : oui cela m’irrite considérablement de voir les fesses d’une femme (celles d’un homme aussi mais là n’est pas le propos), oui cela agresse mon regard de voir une poitrine presque entièrement dévoilée et oui je ne trouve ni bien ni normal de voir des femmes portant littéralement des nuisettes au ras des fesses et extrêmement décolletées dans la rue. Et pourtant, je suis une femme ! Et pourtant, j’ai porté des décolletés plongeants et des shorts courts (où l’on ne voyait pas mes fesses tout de même) !

Ce que je souhaite que vous reteniez c’est que le corps de la femme est quelque chose de sacré, qui doit être respecté, protégé et valorisé.

Nos corps ne sont pas des objets. Nos corps ne sont pas une honte. Nos corps, dans ce qu’ils ont de beau et de sacré, ne devraient pas être exposés à la vue de tous.

Mesdames & mesdemoiselles, cherchons à être exemplaires en tout point !

Pourquoi donc adopter des tenues vestimentaires et des manières (si tant est que l’on puisse encore les nommer ainsi) qui vont complètement à l’encontre de l’exemplarité, de la distinction et du respect de soi ?

De plus, n’oubliez pas que les gens vous jugent instinctivement en fonction de vos vêtements (et d’autres choses bien sûr, dont votre langage, votre comportement…) et adaptent leur comportement envers vous selon ces informations.

Et même si absolument tout le monde a droit au même respect, une femme habillée comme une femme de mauvaise vie ne devrait pas s’étonner que des personnes la considèrent et la traitent tout bonnement en tant que femme de petite moralité.

Bien sûr, les personnes très bien éduquées, polies et respectueuses se comportent bien avec n’importe quelle personne. Le seul problème est qu’elles se font de plus en plus rares.

Il est tellement plus valorisant, tellement plus agréable, tellement plus beau, tellement plus digne et tellement plus distingué de s’habiller avec décence et élégance. Les gens vous traiteront naturellement avec plus de déférence et, parfois même, surveilleront bien plus leurs manières et leur langage en votre présence.

Peut-être n’êtes-vous pas d’accord en tout point avec moi, mais il y a fort à parier qu’en y réfléchissant, qu’en essayant certaines choses (par exemple, porter des jupes et des robes sous le genou) vous vous rendiez compte qu’au final, vous êtes d’accord avec moi ! J’en parle en connaissance de cause, car cela m’est arrivé à la lecture du blog Femme à part.

Précisons qu’adopter une tenue vestimentaire décente est déjà très bien mais qu’il faut impérativement l’accompagner d’un langage et d’un comportement eux aussi décents et distingués. Les uns sans les autres n’auraient pas de sens.

Si vous êtes d’accord avec mes propos, je vous encourage vivement à élever votre voix : parlez-en autour de vous, exprimez-vous publiquement, partagez cet article… Nous avons le droit de penser différemment de la masse et nous avons le devoir de défendre ce qui est beau et sain.

Je m’adresserai pour terminer à celles qui n’osent pas (encore) porter de tenues décentes et élégantes : vous avez tout mon soutien, vous êtes sur la bonne voie et je suis sûre que vous arriverez tôt ou tard à vos fins ; ne perdez pas espoir. Si besoin, n’hésitez pas à prendre contact avec moi.

Bien à vous,

Bérengère.

2 commentaires sur « De la décence vestimentaire »

  1. Bonjour,
    dans le cadre de mon travail, je suis en jeans car pour les toilettes, c est mieux qu une jupe ou robe, et j avoue que vu que je cotoye des hommes
    je préfère faire attention à se que je porte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s